MesCategories

dimanche 30 octobre 2016

Le Chili, la cerise sur le gâteau!


Le Chili est le quatrième pays que nous visitons en Amérique du Sud (et le dernier!), et pour tout vous dire nous avons beaucoup aimé l'Argentine et nous adorons maintenant le Chili.
Ce pays de 17 millions d'habitants est composé d'une surface correspondant à une fois et demi la France, la population se concentre dans les grandes métropoles du pays telles que Santiago (la capitale) avec un peu plus de 5 millions d'habitants. Le pays est bordé d'un côté par la Cordillère des Andes à l'est et par l'océan Pacifique à l'ouest (autour de 200 kilomètres entre les 2).
Ce petit résumé géographique va vous permettre, je l'espère, de mieux interpréter les photos de cet article.

Nous avons quitté le 15 Octobre dernier la charmante ville de Mendoza en Argentine pour nous rendre au Chili. Entre les 2, un obstacle de taille: la Cordillère, avec un passage auprès du plus haut sommet d'Amérique latine, l'Aconcagua (6 962 mètres). La montée représente plusieurs jours de pédalage dans un environnement de haute montagne (passage à 4 000 mètres) avec un trafic routier important.
Nous optons pour la montée en bus et (forcément) la descente à vélo ....




Une p'tite descente, ça vous dit?

Nous montons donc vers la frontière en 2 fois car nous ne pouvons pas mettre plus de 2 vélos par bus, Magali et Félix prennent le bus de 7h, Anne-Lyse et moi partons à 10h. Nous mettrons 4 heures pour retrouver le reste de la troupe, dans un décor magnifique qui nous fait presque regretter le fait de ne pas être monté à vélo. Lorsque nous sortons du car, la température est saisissante, le vent est bien présent et le choc est brutal puisque depuis pas mal de temps nous rencontrions des températures de plus de 30°.
Il est 15 heures, les vélos sont remontés, les vêtements chauds sont enfilés, 2°C au compteur et il nous faut du courage pour effectuer les 2 kilomètres vent de face qui nous séparent du poste frontière côté argentin.



Paysages traversés lors de la montée du col Argentine/Chili

La seule chose que nous n'avons peut être pas maîtrisée lors de cette journée a été la météo! Entre les 2 postes frontière, il nous faut passer un tunnel (international) de 4 kilomètres de long et qui est interdit aux vélos. Un douanier chilien vient donc nous chercher avec une camionnette équipée pour la circonstance, le tout dans la bonne humeur et la décontraction!



Les vêtements chauds sont ressortis pour l'occasion


Nous remontons sur nos vélos pour rejoindre quelques kilomètres plus loin le poste douanier chilien cette fois et il nous faut faire vite car la lumière baisse et le mauvais temps à l'air de s'accentuer.
Nous entrons donc dans une sorte de hangar où l'on effectue d'un côté les papiers nécessaires à l'entrée sur le territoire chilien et de l'autre des douaniers commencent l'inspection de nos sacoches. Nous devons laisser le miel à la poubelle ainsi que les quelques fruits que nous possédons. Tout est passé en revue, on nous demande même la marque de nos vélos; ils auront tous la même marque ce jour là: unptitvélodanslatete !

Après avoir passé une bonne heure à tout remettre en ordre et à vérifier l'état de nos freins, on se dit que maintenant nous allons pouvoir faire "chauffer les plaquettes" comme le dit souvent Félix. Nous nous rendons vite compte que ce sera pour une autre fois: le vent (de face) s'est renforcé, la neige est bien présente (elle commence à tenir sur la route) et forcément la visibilité est plus que réduite. En même temps, nous ne pouvons pas rester là, donc nous nous jetons dans cette descente où le givre sur nos lunettes (de soleil pour moi!) accentue le risque. Nous descendons très prudemment, nous avons l'impression de rouler sur des œufs et la belle descente tant attendue se transforme vite en chemin de croix!

Au bout d'un moment et avec un peu moins d'altitude, la neige se transforme en pluie, en même temps la pente diminue et nous pouvons recommencer à pédaler de temps en temps afin de se réchauffer un peu. Au bout de 38 kilomètres, nous trouvons refuge dans le premier restaurant du bord de route, ça tombe bien puisqu'il est possible de louer aussi une cabanas (sorte de bungalow). Nous sommes trempés et frigorifiés car la température dépasse à peine les 6°C. Qu'importe, nous sommes maintenant au chaud pour la soirée et avons une nuit pour faire sécher les vêtements et reprendre des forces.

Le lendemain au réveil, les nuages sont bien présents mais la pluie a cessé. La température est encore fraîche mais nous allons pouvoir repartir. Devant l'endroit où nous avons dormi, une longue file de voitures et de camions s'étire sur la route car le col est maintenant fermé et nous assistons à un va et vient de chasses neige afin de réouvrir au plus vite la frontière. Au moins, nous aurons la route pour nous seuls ce qui ne devrait pas être désagréable pour finir la descente!





Nous arrivons rapidement à Los Andes, au pied des montagnes (enneigées!) chez Eric qui accueille des cyclistes depuis de très nombreuses années (1982). Nous resterons quelques jours chez lui avant de reprendre nos vélos pour rejoindre la côte pacifique et ainsi "boucler la boucle"! 
Eric nous conseille de passer par le nord de la région afin d'éviter au maximum le trafic routier. Nous suivrons ses conseils et nous mettrons 3 jours pour rejoindre la côte, 3 jours magnifiques! Dans un premier temps dans la montagne, nous bivouaquerons chez un éleveur de chèvres en haut d'un col, puis le deuxième jour nous serons gentiment accueillis chez Victor et sa famille dans la ville de la Ligua.

Fromage de chèvre frais assuré

Le plus dur ici est de trouver un endroit plat


Victoria sans ses charmants parents partis au travail au moment du départ

Au moment du départ, nous sommes tous impatients car nous savons que c'est aujourd'hui que nous allons retrouver la mer et les kilomètres défilent très vite avant  d'atteindre le littoral. Quand les enfants aperçoivent enfin la mer, ils se précipitent sur la plage et ne peuvent s'empêcher de sauter dans l'eau car ils attendaient ce moment depuis plusieurs semaines.
Nous prenons le temps de savourer ces instants avant de repartir pour nos derniers kilomètres.

Nous sommes accueillis sur cette plage par des pélicans! 

Nous passerons donc les 2 prochains jours sur la côte en louant une cabanas au bord de la plage, il y en a énormément et comme la saison touristique n'est pas lancée, nous n'avons que l'embarras du choix!

Vue depuis "notre" terrasse

Nous sentons que cette première partie de voyage touche à sa fin, nous nous sentons plus en vacances qu'en voyage (cherchez la différence!). Nous reprenons la route après avoir fait une remise à niveau des devoirs et nous mettons le cap vers Valparaiso, le tout en longeant le plus possible la côte.
La route serpente le long de la mer, des villas sont littéralement accrochées à la montagne de part et d'autre de la route, toutes plus luxueuses les unes que les autres.
La circulation est de plus en plus dense à l'approche des grandes agglomérations voisines de Valparaiso. Nous traversons Vina del mar, qui touche Valparaiso, c'est une station balnéaire où un nombre important d'habitants de Santiago du Chili (la capitale) viennent passer leurs vacances. Nous avons l'impression de rouler sur l'avenue de la Baule, très belles plages, immeubles, superbes aménagements; décidément, nous sommes très loin de la Bolivie!


Avant d'arriver à Valparaiso, nous restons sur le bord de mer à observer des lions de mer qui font la sieste sur un quai abandonné. Il y a en une bonne trentaine et nous nous demandons vraiment comment ces gros animaux si patauds réussissent à se hisser sur ce bloc de béton à plus de 2 mètres au dessus du niveau de la mer!


L'heure de la sieste a sonné

La ville de Valparaiso est "coincée" entre la mer et la montagne. Cette ville s'accroche à 42 collines et est par conséquent tout en pente; cela tombe mal pour les non motorisés que nous sommes! Nous avons réservé une chambre dans une auberge de jeunesse (Casa Aventura: superbe adresse) située dans le vieux Valparaiso, il nous faut franchir (en étant chargés) une côte de plusieurs centaines de mètres avec une pente proche des 20%. De nombreuses personnes nous encouragent, nous ne lâcherons rien et passerons la difficulté au terme d'un effort énorme en cette fin de journée.

Nous prendrons 2 jours pour déambuler dans les rues colorées de cette ville magnifique. Chaque rue, coin de rue, toits, .... est coloré. La ville, tout en hauteur, nous offre de magnifiques points de vue sur le Pacifique, nous ne nous en lassons pas! Seul le bas de la ville avec le quartier du port est à éviter car il y a énormément de circulation et est par conséquent c'est très bruyant. Dès que l'on prend un peu de hauteur grâce à d'ingénieux funiculaires datant des années 1900, nous retrouvons un peu de calme et de sérénité.
Je vous laisse admirer les photos ci dessous qui ne sont qu'un faible échantillon de ce que l'on a pu voir dans cette ville. Si toutefois cela pouvait donner des idées pour mettre un peu de couleur dans nos villes?

Le petit prince

Même les camions poubelles sont peints


Entrée de l'auberge "Casa Aventura3

Spéciale dédicace aux Montpelliérens


Funiculaire nous évitant bien des efforts

Petite maison perchée dans un arbre




Anne-Lyse adore les poteaux électriques de Valparaiso


Nous repartons de Valparaiso en bus vers Los Andes, chez notre ami Eric, la circulation entre les 2 villes étant trop importante pour que nous rentrions à vélo. Valparaiso est un important port de commerce sur cette côte pacifique, un grand nombre de camions circulent entre ce port et l'Argentine afin de ravitailler en marchandise une partie de l'ouest argentin.

Nous avons maintenant quelques jours pour démonter nos vélos, laver tous nos équipements de bivouac car nous savons que tout ce matériel sera inspecté (et peut être désinfecté!)à notre arrivée en Nouvelle Zélande.

Mais avant, nous avons un événement majeur à fêter au Chili: l'anniversaire de Félix! Un anniversaire pas tout à fait comme les autres, que nous fêterons en compagnie de son "grand" cousin Nicolas qui voyage plusieurs mois en Amérique du sud et qui fera la surprise de nous rejoindre à Los Andes.

De plus, étant toujours hébergés chez Eric, vétérinaire à Los Andes, Félix et Anne-Lyse s'initient au métier d'assistant vétérinaire. Ils vont ainsi aider Eric à soigner un jeune hibou tombé du nid en le nourrissant avec de la viande crue ou bien ils vont occuper leurs journées à vacciner des chiots: magnifique souvenir!

Un nouvel ami pour Anne-Lyse?

Félix très concentré

Gâteau au chocolat préparé par son cousin Nicolas pour les 10 ans de Félix

Nicolas (le cousin), Eric et son fils Christobal

Maintenant, il est l'heure pour nous de préparer les bagages pour s'envoler de Santiago vers la Nouvelle Zélande via Sydney où nous séjournerons quelques jours. Nous mettrons quasiment 2 jours à tout démonter et frotter pour mieux repartir sur les routes de Nouvelle Zélande.


Mais avant nous allons vous faire un petit point kilométrique concernant ces 4 mois passés en Amérique du Sud:

- Nombre de kilomètres effectués: 4350
- Nombre d'heures passées sur la selle de nos vélos: 270 heures
- Dénivelé positif effectué: 28 600 mètres
- Vitesse maxi enregistrée (à vous de deviner qui a le record): 77,8 Km/h
- Etape la plus longue: 98 Km
- Moyenne la plus basse pour une journée: 7,8 Km/h


Voila pour les quelques chiffres relevés, mais là n'est pas le plus important car nous ne sommes surtout pas là pour "manger" du kilomètre mais simplement pour découvrir une autre façon de vivre, une autre culture et à ce niveau nous avons été plus que gâtés en Amérique latine. 

Merci à toutes les personnes croisées sur la route ou le chemin de nous avoir encouragés, de nous avoir donné à manger, de nous avoir recueillis parfois, de nous avoir hébergés souvent, .... 
Nous n'oublierons jamais toutes ces rencontres, tous ces sourires, CARLOS, CORNELLIO, OSCAR, GIOVANNI, JACOB, GABRIELA, ERIC, .... et bien d'autres que nous ne sommes pas prêts d'oublier.


Comme le veux la "tradition", je joins à cet article 2 petites vidéos tournées dans 2 environnements différents.









ASTA LA VISTA























25 commentaires:

  1. Chapeau!quel aventure l'Amérique du sud,tout le reste vous semblera fastoche ! ;-) la vidéo permet d'être dans l'ambiance...

    RépondreSupprimer
  2. Les grands espaces, un grand vent de liberté et tant de rencontres et de moments simples et extraordinaires...MERCI , MERCI et MERCI.De grosses bises à tous les 4..

    RépondreSupprimer
  3. Coucou les aventuriers,
    Toujours aussi heureux de vous lire et encore Merci.
    Avec un jour de retard, nous souhaitons un joyeux anniversaire à Félix.Que rêver de mieux pour ses 10 ans!!!Nous fêtons les 10 ans d'Aidan en famille aujourd'hui.Il va avoir un superbe VTT. Depuis le Pump Track il adore le VTT et fait du VTT avec les Ker barrés.
    Bon vent et bonne route
    à bientôt
    Bises
    Toute la famille vous suit avec attention

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joyeux anniversaire à Aidan, superbe nouvelle qu'Aidan se mette au VTT, de belles balades avec Félix en perspective ...

      Supprimer
  4. Coucou Félix,
    Joyeux anniversaire et amuse toi bien.
    Aidan

    RépondreSupprimer
  5. Coucou Anne Lyse,
    Amuse toi bien et à bientôt.
    Eamon

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour à vous 4,
    toujours un moment de plaisir de vous lire, merci...
    Bonne continuation, portez vous bien.
    Bisous de nous 3.
    Dans l'attente de vos récits depuis la Nouvelle Zélande.
    Ciao
    Yannick

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Yannick, bises à vous 3, on vous envoie un peu de soleil!

      Supprimer
  7. Bonjour à vous 4
    C'est avec beaucoup de plaisir que nous lisons les résumés de vos aventures et que nous admirons vos photos, en effet, c'est une sacré belle aventure que vous vivez tous les 4.
    Merci à vous de nous faire partager votre périple,
    Profitez bien de vos derniers jours en Amérique Latine, et rendez vous à votre prochain article.
    En attendant de rouler sur un nouveau continent, bon repos et bon voyage.
    A très bientôt et sans oublier un bon et heureux anniversaire à Félix, ses 10 ans auront un souvenir très particulier.
    Bises à vous 4
    Solenn et Jean-Paul

    RépondreSupprimer
  8. Bravo pour tous ces chiffres (78km/h, Félix??)....pour toutes ces rencontres!! Prenez soin de vous et profitez....bisous
    Merci pour le clin d'oeil montpellierain!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le petit clin d'oeil, nous avons pensé à Raphaël forcément! Pour le record de vitesse, effectivement c'est Félix.... le filou!

      Supprimer
  9. Ouah superbe la descente!
    Merci pour ces belles photos et joyeux anniversaire Félix.
    Les MASSIOT

    RépondreSupprimer
  10. Joyeux anniversaire Félix !!! Bises à toute la famille.
    Marraine

    RépondreSupprimer
  11. Je vous imagine à l aéroport, attendant votre vol pour cette 2e étape du voyage, un peu tristes peut-être de quitter l Amérique du Sud. .. vous reviendrez sûrement. .. En attendant des news from Australie, bon vol! Je vous embrasse. Tatie Lili

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, il y a de fortes chances que nous revenions en Amérique du Sud, la route vers Usuhaia nous attire pas mal!

      Supprimer
  12. Il y a une chanson qui dit : nous irons à VALPARAISO. Et vous, vous y êtes passés.!!! Le Chili est sans doute un beau pays ; on s'accroche à vos basques pour découvrir ce pays. Nous n'imaginons pas les milliers de
    souvenirs que vous allez rapportés de ce périple.
    Maintenant vive la Nouvelle Zélande, bon voyage et à bientôt.Geneviève et Jean.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup de souvenirs dans les sacoches! on a de quoi tenir quelques soirées...

      Supprimer
  13. Adios .a..ces quatre pays que vous avez parcourus en 4 mois !!!Vous êtes en préparation de votre vol pour demain matin ...Plein de souvenirs dans votre tête ..alors BONT VENT pour la suite. On pense à vous ,on attend toujours des nouvelles ,plein de bises .Mamie M A

    RépondreSupprimer
  14. Coucou les aventuriers ! Vous lire et vous regarder ça remue les tripes !... Merci de partager, vous me faites rêver ! Une bizh à Félix pour son anniv ! Hâte de découvrir la suite ! Je vous embrasse tous les 4 ! Magali

    RépondreSupprimer
  15. Alors ça y est .... Départ pour un nouveau continent .... Donc nouvelles aventures et nouvelle langue .... Et pleins de souvenirs à emmagasiner ...
    J'attends de lire nos nouveaux exploits avec impatience .... Bon anniversaire à Felix avec du retard et bises à toute la famille . Gisèle

    RépondreSupprimer
  16. joyeux anniversaire Félix et bon voyage

    Paolo

    RépondreSupprimer
  17. voici quelques jours que nous n'avions pas pris le temps de vous lire. Quel régal, nous faisons de votre aventure, la notre à distance, par procuration. C'est magique, magnifique, grandiose... ça donne la patate, ça soulève les poils, ça donne envie!
    10 ans.... et déjà tout ça au compteur, à raconter... bravo, merci, et à très vite
    Fred & co

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires