MesCategories

jeudi 27 avril 2017

La Turquie ça nous botte!


Quel changement (une fois de plus!)...

Après avoir quitté Hanoï à 5h30 du matin afin de prendre un avion qui nous a transportés jusqu'à Kuala Lumpur (5 heures d'attente), puis un nouveau vol jusqu'à Dubaï où nous sommes arrivés dans la nuit. Ensuite, changement de terminal aux alentours de minuit avant un dernier vol en direction d'Istanbul où la température (14°C) ce dimanche matin là, contraste avec celle de Dubaï (36° à minuit!).

Nous arrivons donc bien "amochés" sur le sol Turc où un dernier effort nous attend: transporter les 4 "gros" cartons chez le warmshower qui nous héberge, soit 700/800 mètres à chaque aller/ retour...

Après une bonne nuit de repos, nous pouvons partir à l'assaut de cette très belle ville d'Istanbul et ainsi découvrir ces magnifiques monuments que sont la Mosquée Bleue par exemple ou le Grand Bazar. On y retrouve aussi des plats et des instants de vie qui nous rappellent ceux qui nous manquent depuis quelques mois. De suite nous nous sentons bien et prenons le temps de savourer ces moments de vie auxquels nous ne sommes plus vraiment habitués!


Balade dans les rues d'Istanbul

Nous sommes d'emblée très bien accueillis par la population turque, qui offre de délicieuses pâtisseries aux enfants. Anne-Lyse aura même droit à une leçon de calligraphie avec son prénom comme exemple.

Séance renforcement des cartons dans un aéroport

Le Grand Bazar

Anne-Lyse toute fière de ce très joli cadeau

Un régal pour les yeux et pour ... les gourmands

Nous passerons ainsi 2 jours à Istanbul avant de prendre un bateau afin de traverser la mer de Marmara, nous évitant ainsi un "détour" de 300 kilomètres (OK, on se la joue p'tits joueurs!) sachant que le calendrier commence à être serré!

Une bonne surprise nous attend sur le bateau car nous rencontrons Maxime et Mathilde (CycloMatMax), un charmant couple qui, comme nous, termine un voyage d'un an à vélo à travers l'Eurasie. Nous profitons donc de la traversée pour se raconter des histoires de ... cyclos! Après une pause thé/friandise à Brandirma, nous nous donnons rendez vous quelques jours plus tard sur la côte afin de continuer la discussion.

Maxime et Mathilde resplendissants!

Nous décidons en cette fin d'après midi, de nous éloigner de la ville afin de renouer avec les joies du bivouac, qui nous manque beaucoup depuis la Nouvelle Zélande. Mais, à vrai dire, il y a une chose ici, sur les terres turques, que nous n'avions pas imaginée; c'est l'Accueil, l'Hospitalité, le savoir Vivre, ... . Car après une trentaine de kilomètres de vent dans le dos (c'est forcément un signe!),  nous posons le pied devant un de ces bistrots de campagne. Vous savez, ceux qui disparaissent si vite de France et où le lien peut être si fort à l'heure de facebook (c' est dit!). Les hommes assis autour d'un bon thé chaud que nous partageons ensemble, nous apportent dans le désordre: du pain, du fromage, du jus de fruit, du thé et encore du thé. Bienvenue en Turquie!

Au moment de leur demander si il y a un endroit où nous pouvons monter notre tente, ils nous demandent de les suivre et nous emmènent en cortège vers la mosquée du village.... Le lendemain matin, nous déjeunerons dans le bistrot du village, au pied du poêle, sous les yeux bienveillants de ces villageois soucieux de nous voir repartir dans les montagnes avec les enfants sur les vélos. La cerise sur le gâteau, est qu'au moment de payer, nous n'avons pas le droit de sortir un kopeck de notre poche!


Félix et ses copains Turcs du jour

Scène de vie dans les villages

Nous reprenons notre route en direction de la mer afin de profiter des paysages et des aménagements qui feront la joie de Félix et d'Anne-Lyse. Entre les deux, il y a les montagnes et les petits chemins qui nous font souffrir. Qu'importe, car nous sommes à chaque fois récompensés par un paysage ou des rencontres,  qui nous font oublier les efforts fournis.

Pause matinale


Chemin entre les oliviers

Nous retrouvons la mer Méditerranée que nous ne sommes pas prêts de quitter 


A Ayvalik, nous nous accordons une journée de repos sur un terrain de camping au bord de l'eau et nous avons la bonne surprise de voir arriver nos amis Maxime et Mathilde qui ont fait une étape marathon, vent de face, pour passer une soirée avec nous! Ils prévoiront de quoi trinquer pendant que nous nous occupons du repas, avant de finir la soirée avec une bonne partie de cartes.

Camping "les pieds dans l'eau"

1+1=1!

Nous nous donnons rendez vous à Nantes fin Juin, car nos routes se séparent, nul doute que nous aurons pas mal d'anecdotes à nous raconter d'ici là.

Ainsi nous reprenons notre route vers le sud avec un regard amusé vers nos compteurs qui se rapprochent de la zone des 10 000 kilomètres! Il s'agit du kilométrage approximatif que nous pensions faire à la fin du voyage. Seulement voila, à force de vouloir découvrir et s'aventurer de ci, de là, nous franchissons cette barre symbolique au bout de 9 mois et demi. Photos souvenir au bord d'une 4 voies; ce n'est pas ce qu'il y a de plus fun, mais nous nous en souviendrons quand même longtemps.

10 000 kilomètres sur les routes chemins du globe

614 heures de pédalage, je vous laisse calculer la moyenne, mesdames les maîtresses



C'est donc la direction de Bergama, un peu plus dans les terres, que nous prenons afin de visiter son acropole. Un membre du réseau warmshower nous y attend pour passer la nuit, l'accueil étant toujours aussi chaleureux. Nous rencontrerons ses amis avec qui nous passeront une superbe soirée resto, thé, pâtisseries, ...

Bergama


Ville de Bergama en arrière plan




Bivouac de bord de mer!


Nous alternons des bivouacs sur la côte ou alors dans la montagne, la population étant souvent soucieuse de nous rendre service. A ce sujet, nous avons rencontré Mustapha et ses amis un soir, alors que nous campions dans un endroit assez isolé au bord d'un lac et au moment . Nous avons vu débarquer à quelques mètres de la tente, plusieurs voitures et motos. La situation aurait pu paraître inquiétante ... Et bien la soirée s'est transformée en une sacrée  rigolade car Mustapha demandait à ses amis de nous fournir en ravitaillement de toutes sortes (pain, fromage, coca, ....).  Bien sûr, je ne maîtrisais pas la situation, la discussion entre eux se faisant en turc!. Nous nous sommes ainsi retrouvés le lendemain avec 3 kilos de pain, 2 kilos de fromage, ... de quoi nous calmer un peu dans les côtes, nous qui évitons toute centaine de grammes superflue!

Bivouac "Mustapha"


La route nous conduit ensuite vers Izmir, nous roulons sur la bande d'arrêt d'urgence d'une 2 fois 2 voies. Nous ne sommes pas spécialement fiers, mais ici c'est autorisé et à vrai dire nous n'avons pas le choix. Nous resterons même bloqués une après midi dans une station essence à cause d'un vent latéral qui devient trop dangereux pour continuer notre route. Ce sera donc l'école sous le sigle"Total" cet après midi!

A Izmir, nous sommes accueillis par une charmante famille qui fait partie d'une association cycliste locale regroupant mille membres. Lorsque des cyclistes veulent être hébergés, l'information circule sur les réseaux sociaux et en quelques heures (normalement) une place est trouvée. Nous ferons ainsi la rencontre d' Orhan et de sa femme Alyia d'origine cambodgienne, avec qui nous discuterons pas mal de son pays d'origine. Nous passerons de superbes moments en leur compagnie, autour de fabuleux plats turcs/cambodgiens.

Le lendemain, cette association d'Izmir, organise une sortie vélo au profit de l’épilepsie et nous sommes invités à y participer, c'est donc un bon moyen de visiter la ville. Mustapha (un autre!), le responsable de l'association, nous demande si nous pouvons faire une présentation de notre voyage aux membres de son club. Le deal nous paraît intéressant et nous préparons donc un petit film de notre aventure avec une interprète (Nicole, la femme de Mustafa) qui s'occupera des questions/réponses. 

Mustapha et les P'tits Vélos à la fin de la sortie vélo

Photo souvenir à la fin de la présentation

Le café à ne pas rater à Izmir, tout est prévu pour les vélos : "GESTIN CAFE"

Orhan et sa famille

Sortir d'Izmir à vélo pour prendre la direction du sud n'est pas ce qu'il y a de plus simple. Sur les conseils de nos nouveaux amis cyclistes, nous décidons de mettre les vélos dans le métro; séquence escalator et ascenseur .... du grand spectacle!

Le pino dans le métro, ça donne ça!

Ensuite c'est direction Ephèse, toujours plus au sud. Nous y découvrons une citée immense, touristique, qui contraste avec les villages de montagne que nous avons traversés les jours précédents. Qu'importe, le lieu vaut vraiment la visite.


La bibliothèque d'Ephèse

Le "petit" théâtre

Le "grand" théâtre


Le château de Selçuk vu du camping où nous avons dormi au milieu des chèvres et des moutons

Un des gardiens d'Ephèse

Nous sommes maintenant à Kusadasi, d'où nous allons prendre un bateau pour l'île Grecque de Samos, puis un autre bateau pour Athènes cette fois.

Alors que pouvons nous dire de la Turquie? 
Et bien que c'est un pays qui nous plait beaucoup, même si  nous ne l'avons pas encore totalement quitté que nous avons déjà envie d'y revenir! L'accueil y est des plus chaleureux, est- ce le fait d'être une famille à vélo? On se dit que cela doit contribuer, mais malgré tout, le climat, la douceur de vivre, la richesse patrimoniale, font que nous nous y sentons bien, tout simplement.

La Turquie, c'est aussi ça...


Maintenant une petite vidéo où vous verrez des enfants en forme, contents d'arriver en Turquie et un exemple de descente le long de la côte qui en appelle d'autres ....




Prochain épisode en Grèce, d'ici là, portez vous bien!





14 commentaires:

  1. Ah !
    Certes, il faut bien penser au retour chez vous'aut, mais je préfère continuer le voyage avec vous sur les routes turques puis grecques.
    Toujours de belles images et toujours de belles rencontres.
    Merci pour le partage.
    Frane

    RépondreSupprimer
  2. Salut la p'tite famille,
    toujours un plaisir de vous suivre dans cette fabuleuse aventure...
    Portez vous bien, et surtout profitez.
    Bises de nous trois.
    Yannick.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut l'Ami, j'espère que vous allez bien tous les 3. Merci pour les encouragements et tu diras saluts aux collègues.

      Supprimer
  3. Salut les p'tits vélos ! Super de lire votre périple turc, nous il s'est terminé il y a trop longtemps déjà mais on y pense toujours !
    On vous espère en pleine forme, bravo pour les 10000 🙂
    Pour nous on a tapé les 12000 aujourd'hui et on fête ça avec une bière et un verre de rosé dans une brasserie serbe.
    On vous attend de pied ferme fin juin.
    Bonnes routes (et chemins)

    Mat et Max
    Cyclomatmax.wordpress.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut les P'tits vélos et les Mat Max! Sympa de voir que vous vous êtes rencontrés, finalement les Mat Max, il n'y a que nous qui ne nous connaissons pas en vrai! Bravo pour les 10000 et bonne route de retour à tous, qui va être belle et pleine d'aventures! On ne sera pas là en Juin mais à bientôt en France une prochaine fois! Bises à tous!

      Alexine & Bastien
      Tand'un Rêve

      Supprimer
  4. Pas de problème pour le rencard, on y sera ....

    RépondreSupprimer
  5. Un petit brin de muguet numérique de la part des tonton et tante de Brie Comte Robert, qui eux aussi viennent de faire un beau voyage en parapente, mais moins long car il n'a duré que 40 minutes et à 3800 mètres d'altitude...On vous suit et on vous admire, courage pour la suite et bravo pour les 10000! Bisous à tous.

    RépondreSupprimer
  6. 10000 km parcourus, 614h de vélo et combien de pages lues, que dis-je dévorées! et toujours autant de plaisir d'avoir de vos nouvelles, de voyager quelques minutes avec vous dans nos têtes. Top.
    Fred & co

    RépondreSupprimer
  7. Je suis près pour faire le retour à de bourg des comptes
    Aidan

    RépondreSupprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 😀😀😉😎🏝🏞🏕⚛⚛🗼🚄🛳🚢🚀🛰🏍🏍🏍🏎🏎Félix je me suis préparer pour faire le retour de bourg des comptes à bourgbarre et mon chat Oslo à bien grandi et bon courage pour le retour de grece à bourgbarre
      Aidan

      Supprimer
  9. Hello l'équipe des P'tit vélo dans la tête. Super que vous ayez adoré la Turquie, nous aussi c'est un pays qui nous a beaucoup plu. Vous avez fait le même trajet que nous pour aller en Grèce, waouh !
    On attend avec impatience la suite de vos aventures. On espère venir vous voir cet automne.Gros bisous des Panardos qui en prennent plein les yeux et l'estomac au Japon.
    Fred et Ophélie
    www.partirlespiedsdevant.com

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour les p'tits vélos,

    Ravis de lire que tout se passe pour le mieux de votre côté.
    Alors que vous rentrez tout doucement chez vous aut' , nous poursuivons notre fuite un peu folle vers l'est.
    Nous nous croiserons forcément encore quelque part, le monde est si petit... PBP 2019 ? :-) Allez, on y croit !

    Gros bisous de nous 3 et en particulier d'Angèle à Anne-Lyse.

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires