MesCategories

mardi 13 septembre 2016

Adios Bolivia, Buenos dias Argentina ...

Comme l'indique le titre de cet article, nous avons quitté la Bolivie pour passer en Argentine après avoir vécu une dernière (petite) galère avant la frontière.

Nous sommes partis motivés, reposés, tout propre, d'Uyuni, pour nous rendre à Tupiza, au sud du pays, à 200 kilomètres d'Uyuni et ainsi rejoindre la frontière Argentine. A Tupiza, il nous est possible de prendre un 4*4 avec chauffeur afin de visiter le sud Lipez et ses paysages si particuliers. Nous prendrons sur place la décision de faire cette excursion de 3/4 jours en fonction des conditions annoncées par les agences locales.

Nous quittons donc Uyuni par une route toute neuve (en construction) avec un bon vent de dos qui nous aide à rouler à un bon 30 de moyenne (du jamais vu depuis le début du voyage!), nous sommes seuls sur la route (vu qu' elle est déviée), si c'est comme cela jusqu'à Tupiza, on se dit que les 200 kilomètres vont être avalés en 2 jours ....


Nous prenons quelques photos du paysage qui est très désertique et nous nous arrêtons manger dans une zone de travaux où de nombreux ouvriers logent et profitent de leur dimanche pour se reposer. Nous mangeons à l'abri du vent qui a tendance à se renforcer en ce début d'après midi.

Félix qui inspecte les installations ferroviaires boliviennes!
Nous poursuivons donc notre route en direction de Tupiza avec une route rien que pour nous, ça change de la circulation dense parfois rencontrée depuis le début du voyage!



Au moment de reprendre notre route après la pause déjeuner, les ouvriers présents nous demandent de prendre la déviation en nous indiquant que nous ne pouvons continuer sur cette nouvelle route. On arrive alors sur une piste composée de sable et de tôle ondulée, autant vous dire que c'est un vrai cauchemar, nous poussons, nous tombons, on se fait secouer style marteau piqueur! Bref, on se motive en se persuadant que nous allons retrouver l'asphalte ... c'est peine perdue car au bout de 30 kilomètres et de 3 heures d'efforts, on nous annonce que la route est en construction depuis un an et qu'il y a encore au moins 3 ans de travaux. Cette piste bien pourrie est la seule existante pour rejoindre notre destination et nous sommes à 150 kilomètres du but!

Nous nous retrouvons dans un village perdu dans le désert où se trouve un commerce (le seul), on s'y réfugie, il fait un froid de "canard" et buvons thé et café afin de se réchauffer un peu et trouver une solution: continuer à avancer sachant que c'est quasiment impossible de tenir sur les vélos ou faire marche arrière le lendemain?
Au bout de 4 heures d'attente d'un hypothétique bus, nous demandons à un chauffeur de 4*4 si il est possible de nous transporter vers Tupiza, chose qu'il accepte. Nous chargeons donc les vélos sur le toit du véhicule et nous voila partis pour plus de 4 heures sur une piste défoncée à passer rios et autres cols en pleine nuit. 
Nous arrivons à minuit et demi à Tupiza, complètement "cassés" après cette journée marathon, 65 kilomètres de vélo et plus de 4 heures pour faire les 150 kilomètres. 
Suite à ce transfert mouvementé, nous prenons la décision le lendemain matin au petit déjeuner de faire l'impasse sur la découverte du sud Lipez en 4*4 vu les conditions et la fatigue générale!

Dernière ligne droite en Bolivie



Nous reprenons la route après une journée de repos à Tupiza vers la frontière Argentine. Il nous faut 2 jours pour rejoindre l'Argentine, la frontière est rapidement passée et nous nous rendons compte d'une vraie rupture entre les 2 pays: la propreté, les différents véhicules, les panneaux de signalisation (que nous n'avions pas en Bolivie), ....

Côté bolivien

Côté Argentin

Ça vous dit un tour au bout du monde? 

Un panneau qui peut faire rêver ..... ou peur?

Nous découvrons maintenant l'Argentine, les champs aux bords des routes sont fermés par des barbelés qui ne vont pas nous faciliter la recherche de lieux de bivouac, les panneaux nous renseignent sur les distances entre les villages, ce qui est bien pratique pour prévoir les ravitaillements. Nous sommes toujours sur l'altiplano (3400 mètres) qui n'est pas toujours très plat et après plus de 85 kilomètres nous trouvons un lieu magique de bivouac au pied d'une magnifique dune et au dessus d'une lagune où nage paisiblement une compagnie de flamands roses: c'est tout simplement magique! Les enfants profitent du montage du bivouac pour aller escalader la dune; à croire que les 5 heures de vélo n'ont pas suffit!

Vue de face


Vue de dos


Ensuite nous commençons une descente après un passage à 3800, vers une vallée où l'on retrouve petit à petit une végétation d'abord composée de cactus et assez minérale. Les montagnes bordant la vallée sont magnifiques, le tout dans des endroits désertiques, on se sent seuls au monde dans un décor de western ....




La Quebrada

 Nous dormons ce deuxième soir en Argentine à Huamahuaca, dans une auberge super sympa (la Huamacasa) où nous participons avec tous les hôtes présents à une soirée pizzas qui nous redonne le peps nécessaire à la poursuite de notre route. Une superbe adresse pour les futurs voyageurs  potentiels présents dans le coin!


Nous poursuivons vers Purmamarca où nous trouvons notre premier camping depuis le début du voyage; douche et cuisine à dispo: super!


En continuant notre route nous passons le tropic du Capricorne, nous effectuons un freinage d'urgence pour immortaliser le passage, la borne étant à peine visible de la route!

Ce n'est quand même pas tous les jours que l'on passe là!






La montagne aux 7 couleurs de Pumamarca

Avant d'arriver à San Salvador de Jujuy d'où j'écris cet article, nous bifurquons vers Villa Jardin de reyes où nous cherchons un camping. Notre recherche nous pousse à monter un col vers les termes, une côte de 10 kilomètres... Nous ferons demi tour dans le haut sachant qu'en fait le camping recherché n'est que mirage...
Nous décidons de nous poser sur la place du village car il est l'heure de goûter et il faut que l'on prenne une décision sur notre destination du soir.
Un jeune couple franco argentin nous accoste et nous propose très gentiment de planter la tente dans le jardin de leur maison qui se situe ... dans le haut de la côte!

Nous passerons une superbe soirée en leur compagnie,ils nous expliquent pendant cette apéritif, le "fonctionnement" du pays, les différents itinéraires possibles, bref une soirée comme on les aime ....

Quelque part sur les routes argentines



Tim et Gabriella dans leur charmante (future) maison

Nous sommes maintenant redescendus à San Antonio de Jujuy où nous retrouvons une vie beaucoup plus européanisée par rapport à ce que nous avions pu rencontrer auparavant. 
On profite de l'escale pour étudier la suite du parcours, et surtout se REPOSER!




Avec un peu de retard, une petite vidéo "qui va bien":




















23 commentaires:

  1. Ça c'est de la sortie express de Bolivie ! Ça a un petit goût de paradis l'Argentine après la Bolivie, non ? Medialunas, empanadas...

    On se demande bien quelle va être la suite de votre parcours.

    RépondreSupprimer
  2. Vraiment sympa de vous suivre! ça nous fait voyager aussi... bonne route! Colin et Cath

    RépondreSupprimer
  3. "des barbelés qui vont nous faciliter la recherche de lieux de bivouac" : Ce n'est pas le contraire qu'il faut lire ?
    En tout cas, vous avez trouvé de bien chouettes endroits, bravo !
    Quant au Tropique du Capricorne, on n'a pas manqué non plus d'en photographier le passage mais en Australie c'est plus facile, il est bien indiqué.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Erreur rectifiée, merci Joël, toujours attentif!

      Supprimer
  4. Sympa, de suivre votre périple, quel dépaysement
    Aline, Michel

    RépondreSupprimer
  5. Ces photos tombent bien! Je voulais changer de fond d'écran!

    Vraiment magnifique.

    Petite info au passage : mettez les vidéos en "non-répertoriée" à la place de "privée". Sinon, vous êtes les seuls à pouvoir les visualiser à moins de créer un groupe google+.

    Bonne route!!!

    A.GIRARD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour l'info, modification effectuée ... bonne lecture!

      Supprimer
  6. Des photos à faire tourner la tête à plus d'un géologue, moi je vous l'dis!
    Bon sinon, quand meme, quel périple exceptionnel, même les collègues de bureau qui ne vous connaissent pas suivent vos aventures avec moi.
    A quoi ressemble la pizza argentine ? on pensera à vous à la prochaine pizza...Bourgbarréenne ;-)
    Cécile H.

    RépondreSupprimer
  7. Quelle hâte de vous lire et quel bonheur de recevoir de vos nouvelles...Merci pour la vidéo..Ca fait du bien de vous voir ainsi.MERCI!Sophie R

    RépondreSupprimer
  8. Coucou Félix,
    je suis content de voir toutes tes aventures
    je garde un bon souvenir d'avoir fait du vélo avec toi en Bretagne.
    Je t'encourage à continuer ton trajet.
    Joseph

    RépondreSupprimer
  9. Super les photos et la prose.
    J'ai beaucoup d'admiration pour votre périple, assis sur le fauteuil devant mon PC a grossir.
    Faudrait que je m'y mette aussi au vélo.

    Bon courage et on attend la suite.

    Thierry

    RépondreSupprimer
  10. Coucou les aventuriers,
    Alors bienvenu en Argentine...
    Profitez bien de ces magnifiques paysages. Une fois de plus, merci de nous permettre de voyager au travers de votre récit et de vos illustrations...
    De gros bisous de la part de nous trois.
    Prenez bien soin de vous...
    Yannick, Séverine & Pierre

    RépondreSupprimer
  11. Salut les p'tits vélos,

    Vous avez quand même d'avoir du bitume sur le début de la route !
    Vous allez maintenant commencer à avoir chaud en Argentine, profitez des nombreux vendeurs de glaces !

    Bonne route !!

    Jérôme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai retenu la leçon, Quilmes matin midi et soir, c'est ça?

      Supprimer
  12. Salut les courageux,
    J'ai adoré la photo "La montagne aux 7 couleurs de Pumamarca" vous devez vous en prendre plein les yeux avec la diversité des paysages.
    La vidéo est superbe sa nous permet de vous voir en action et vous avez l’aire d'être vraiment heureux malgré les galères qui ne doivent pas être facile à gérer sur le moment.
    Pour nous la vie est un petit peu plus banal … mais suit son cours.
    Nous vous faisons des bisous. Vivement le prochain article.
    Jonathan, Mélissa, Tiago et Andrèss.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour aux collègues, travaillé bien les amis!

      Supprimer
  13. Grand plaisir de vous voir sur cette vidéo..et ce n'est pas du cinéma !!c est bien vous tout joyeux accompagnés d'une musique adaptée ..Depuis vous avez pu admirer des paysages extraordinaires que vous nous faites partager .A bientôt pour la suite et les nouvelles découvertes .Bises de toute la famille.
    M.A.G.35

    RépondreSupprimer
  14. Coucou les baroudeurs !! J'avais quelques (beaucoup !! )jours de retard dans le suivi de votre périple, j'ai vous ai virtuellement rattrapé !!! Grandiose, génial, tripant, émouvant,.... pas facile de trouver les mots !! Merci pour le partage ! Profitez à fond de chaque instant, c'est précieux ;-) Je vous fait de grosses bises de l'autre bout de la planète :-) Magali

    RépondreSupprimer
  15. Admiratif de votre courage. On se délecte de vos récits et de vos magnifiques photos. Un grand merci de nous faire partager votre beau voyage. Il faut vraiment avoir un petit vélo dans sa tête ainsi que beaucoup de courage pour faire ce que vous faites. Bonne route et à bientôt.
    Vincent (BES)

    RépondreSupprimer
  16. C'est absolument magnifique! Les paysages, vos aventures et vous!
    On continue à voyager à vos côtés. Bonne route. Fred & Co (jamin's familiy)

    RépondreSupprimer
  17. Heureuse de pouvoir enfin vous écrire sur le blog! Ravie de pouvoir mettre des images sur vos mots.
    Tellement contente de vous voir si heureux! Je comprends de mieux en mieux...
    Je vous embrasse fort. Tati Lili

    RépondreSupprimer
  18. Heureuse de pouvoir enfin vous écrire sur le blog! Ravie de pouvoir mettre des images sur vos mots.
    Tellement contente de vous voir si heureux! Je comprends de mieux en mieux...
    Je vous embrasse fort. Tati Lili

    RépondreSupprimer
  19. Je viens de parcourir votre blog et on se loupe de peu !
    Je suis actuellement à Tupiza et viens de finir l excursion de 4 jours / 3 nuits du sud Lipez. Je suis rentré en 4x4 par la route en travaux de Uyuni à Tupiza et effectivement quel cauchemar!
    Très courageux de votre part ce voyage, parcourir le Perou et la Bolivie avec ses dénivelés et des deltas de température énormes, quel défi.
    Florian Malenfant

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires