MesCategories

mercredi 20 juillet 2016

Nous avons roulé au dessus des nuages ....

Tout est dans le titre! Par contre pour y arriver, quel effort ....

Nous sommes partis de Puquio après une journée de repos, Anne Lyse n'était pas au mieux (fièvre depuis 2 jours).Nous avons beaucoup hésité à partir ce matin là, nous nous sommes dit qu'elle serait aussi bien sur le vélo plutôt que dans la chambre d’hôtel très froide.
Pour info, Puquio est une ville commerçante avec beaucoup de passages (camion, bus, ...) de nombreux paysans viennent y vendre leur récolte ou production. Cette ville est située à 3000 mètres d'altitude.
Nous partons donc en direction de Cusco via CHALHUANCA et ABANCAY. Anne-Lyse étant malade, nous ne voulons pas qu'elle pédale, mais qu'elle se repose sur le tandem. Je vais devoir assurer pendant quelques jours ...
A Puquio, nous ressentons bien les effets de l'altitude, c'est à dire une légère migraine de temps en temps mais surtout le problème de la respiration lorsque nous montons des marches. Ça tombe mal puisque la route s'élève pendant au moins 2 jours!

Il faut s’imaginer une côte pas spécialement pentue, mais plutôt interminable, avec toujours la même question : tu crois que ça descend après le virage Papa? Il faut avoir le moral bien accroché et les jambes bien "solides" pour encaisser ces heures de vélo.

Ce 15 Juillet est aussi un grand jour car c'est l'anniversaire de Magali. Les enfants lui ont acheté un petit cadeau à Nazca et des gâteaux avant de partir, on va fêter ça dans la montagne .... chouette.

Magali à la sortie de Puquio

Nous avons donc effectué ce 15 Juillet 26 Km pour 700 mètres de dénivelé positif. Nous allons camper à 3800 mètres d'altitude dans un coin vraiment sympa. Anne Lyse va un peu mieux en cette fin de journée, nous sommes (un peu) rassurés.
Avec l'altitude, les paysages changent, on retrouve un décor plus minéral et bien sur les températures de fin de journée beaucoup plus froides.

Moment de la journée où il fait encore chaud (15 heures)

Joyeux anniversaire Maman

Le lendemain c'est toujours inquiets que nous reprenons la route car Anne-Lyse ne va pas bien du tout, c'est le troisième jour de fièvre et elle a le système digestif maintenant bien déréglé, nous décidons de la passer sous antibiotiques et nous reprenons notre montée vers les hauts plateaux.

L'altitude fait toujours son effet, progression lente, souffle court, ... et Magali n'a pas de jambes aujourd'hui malgré le fait que son anniversaire ait été fêté uniquement à l'eau filtrée!
Au moment de midi, après 2 jours dans la pampa en ayant (simplement) effectué 23 Km de montée, Magali décide d'aller frapper à une maison isolée au bord d'un lac, pour demander si l'on est loin d'un lieu de ravitaillement car depuis 2 jours nous n'avons pas vu beaucoup de village. On est loin de tout, en altitude et les organismes souffrent. Mais surtout les provisions diminuent dangereusement!

C'est notre ami Carlos qui lui ouvre la porte de sa modeste casa, il nous propose spontanément de nous installer chez lui pour déjeuner. Nous acceptons volontiers!
 Carlos vit seul au bord d'un magnifique lac d'altitude, il élève des truites pour les revendre ensuite. Sa maison n'a qu'une seule pièce comme souvent au Pérou et est équipée du strict minimum. Il faut savoir qu'à cette altitude les nuits sont très fraîches,  le toit de sa maison est fait de tôles, le sol en béton et les murs en une sorte de torchis, il n'y a aucune isolation, à tel point que les oiseaux rentrent et sortent de la maison. Mais qu'importe, sa joie de vivre vaut tout le confort du monde.

Après le repas Carlos nous propose de rester dormir chez lui. Nous n'hésitons pas très longtemps car Carlos est un bout en train et les enfants n'ont plus du tout envie de remonter sur les vélos.

C'est ainsi que nous allons visiter une partie du lac où nous apercevons des flamands roses, des vigognes et un peu l'histoire de la route qui passe auprès de chez Carlos.
Vigogne au bord du lac

Carlos qui vient de me "piquer" mes lunettes!

Carlos nous a beaucoup vanté la qualité de ses truites pendant notre balade au bord du lac, il nous a proposé de nous en pêcher pour le repas du soir. Nous sommes donc tous montés à bord de sa barque et il nous a fait une belle démonstration de navigation à la rame, le moteur étant interdit sur le lac pour des raisons environnementales.
Un coup d'épuisette et le repas du soir est là!
Carlos dans ses œuvres
J'ai reçu l'ordre de Carlos de vider les truites dans l'eau glacée du lac
Une parie de "uno" pour apprendre les couleurs et les chiffres en espagnol
Truite "façon" Carlos


C'est après ce bon repas que nous installons les matelas et sacs de couchage sur le sol, Carlos est très impressionné par la taille de notre équipement entre le moment où celui ci est plié et le moment ou tout est installé (matelas et duvets très compressibles).
Après une nuit fraîche, nous reprenons notre route mais avant nous avons fait faire un baptême de tandem à Carlos sous les éclats de rire des enfants.
Carlos pas trop rassuré



Mon baptême en brouette!

C'est les batteries et le moral rechargés que nous quittons Carlos et sa joie de vivre pour reprendre notre route. Nous roulons en permanence entre 3800 et 4300 mètres et l'effort est rude, malgré tout le paysage est magique.

 Ce jour là nous faisons 45 Km, nous plantons la tente derrière une école en construction dans un petit village. A partir de 16 heures, la température chute lourdement. Généralement nous mangeons très tôt et nous nous réfugions dans nos duvets pour bouquiner.

Altitude au coucher

Anne Lyse retrouve des forces

C'est l'hiver au Pèrou!

Nos voisins au réveil

Nous sommes maintenant sur de hauts plateaux, la route monte et descend sans cesse, nous montons généralement pendant 30 minutes à une heure pour 10 minutes de descente. Les paysages sont supers et les efforts en valent la peine.




Après 45 kilomètres nous trouvons un lieu magnifique de bivouac, au fond d'une vallée et au milieu de nulle part. Au programme c'est devoirs d'école et jeu de cartes pour finir.

Le lendemain matin il fait -5° dans la tente et -10° dehors, malgré cela nous n'avons pas froid dans nos duvets, on peut dire que l'équipement est validé! Le soleil réchauffe vite l'atmosphère et le replis du bivouac finit de nous réchauffer.

Direction CHALHUANCA avec cette fois une route à profil descendant : YES!
Animal ou végétal?


Pause goûter




Merci pour tous vos messages, ça nous fait chaud au cœur. On essaie d'y répondre en fonction de la connexion disponible, et en ce moment ce n'est pas terrible!
























19 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour les enfants !! et petits-enfants...
    Contente d'avoir des nouvelles ...vous vivez des moments agréables ,pas sans mal !!! mais faites attention au mal des montagnes ,suivez les bons conseils de Jean-Marc Vilcot'costarmoricain)Plein de bises .Mamie MA

    RépondreSupprimer
  3. Avec un peu de retard alors ... Joyeux anniversaire Mag ! tu n'en feras pas des comme cela tous les ans.
    C'est beau mais tout de même rude cette partie de votre périple.
    Prenez soin de vous !
    Biz du Président

    RépondreSupprimer
  4. Magnifique! C'est énorme ce que vous vivez! Profitez!(mais ça, j'imagine que vous le faites bien!). On vous embrasse, on vous envoie un max d'énergie pour grimper et un spécial bisou à Anne-Lise. A bientôt pour la suite. Tiphaine & Co.

    RépondreSupprimer
  5. Bon anniversaire magali !! Yvan t'as bien fait de ne pas remplacer Anne lise par Carlos sur le tandem, tu serais pas arrivé au bout !!! Par contre dans les descentes. Prenez soin de vous

    RépondreSupprimer
  6. Bon anniversaire magali !! Yvan t'as bien fait de ne pas remplacer Anne lise par Carlos sur le tandem, tu serais pas arrivé au bout !!! Par contre dans les descentes. Prenez soin de vous

    RépondreSupprimer
  7. Salut les fous du guidon! On a été très malades à Arequipa (bactérie+parasite+mal des montagnes puissant pour moi+déshydratation à force de vomir) et du coup on n'est pas monté davantage. On ne vous croisera donc pas sur la route en sens inverse. Et d'ailleurs on est même déjà rentrés en France plus tôt que prévu, un peu déçus de ne pas avoir fait la boucle complète prévue mais après 4 jours à Arequipa, je ne m'habituais toujours pas à l'altitude... Sinon le désert après Nasca avec les vols de condors, des cactus et petites huttes de pêcheurs isolés était sublime. (3 jours en voiture, quand même!) Faites attention à vous et profitez bien! On vous suit sur le blog! Gros bisous aux enfants et happy birthday à Magali!!! Delphine et Tristan (de Paracas!!!) :)

    RépondreSupprimer
  8. Bon anniversaire Magali bravo a vous 4 merci de nous faire partager votre experience super reposant pour nous a l inverse de vous bisous a vous 4

    RépondreSupprimer
  9. Contents q'Anne Lyse se rétablie. Trop top les photos. Bis de nous 5

    RépondreSupprimer
  10. Toujours le même plaisir de vous lire et de vous suivre. Merci pour ces photos. Bon anniversaire à Magali. Bise à vous 4.
    E.Poulain

    RépondreSupprimer
  11. Plein les yeux! malgrès les petits soucis innévitables vous commencez à avoir de bonnes têtes d'aventurier! la paleur des 1ère images à vite laisser place à un hale de baroudeur. Vous faites plaisir à voir! Bon courage et prenez soin de vous.
    Cyril

    RépondreSupprimer
  12. En retard.. mais Joyeux Anniversaire Magali !!
    Un vrai plaisir de vous lire, je suis admirative mais pas vraiment surprise, vous êtes une famille géniale . Et surtout Bravo FELIX, un vrai champion !
    Bonne continuation et bis à vous 4
    Mado

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour à vous 4, c'est avec plaisir que je lis votre périple.
    Profitez bien de ce voyage et bon courage!

    RépondreSupprimer
  14. Alors que nous traversons la France (en voiture, nous!) entre les Alpes et l'île de Groix, nous venons de prendre de l'altitude, jusqu à 4200 m, waouh!, grâce à votre récit. La rencontre avec Carlos semble avoir été magique, et ce n'est qu'un début...
    Merci de nous faire partager votre route! Contents qu'Anne-lise aille mieux.
    De grosses bises à vous quatre,
    Les Tanguy de Normandie

    RépondreSupprimer
  15. Pour les problèmes digestifs, vous pouvez aussi passer en pharmacie acheter des probiotiques (vous avez dû voir qu'il y avait des pharmacies partout au Pérou, bien fournies, et on peut y acheter beaucoup de choses sans ordonnance). Ça nous avait bien aidés, c'était bien efficace pour s'en remettre plus vite, sans tout détraquer comme les antibiotiques. Mais je crois qu'on n'avait pas été aussi malades que vous. Courage ! Profitez bien de la jolie vallée de l'Apurima, où il doit faire plus chaud.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour l'info, effectivement les pharmacies ne manquent pas. Tout est rentrée dans l'ordre rapidement.
      On vient de finir la vallée et c'était vraiment super. Demain direction Cusco (en bus!)

      Supprimer
  16. Bonjour,
    Joyeux anniversaire Magali.
    Quel bonheur vous vivez et quel bonheur de vous lire.
    Et ce n'est que le début.
    C'est une superbe récompense de tous vos préparatifs qui semblent top.
    Chapeau à vous, parents et enfants.
    Très bonne continuation avec un super moral pour encore de très nombreuses et merveilleuses rencontres humaines (et avec la faune et la flore).
    Merci beaucoup pour votre excellent partage.
    Thierry Boullet

    RépondreSupprimer
  17. On continue de suivre vos exploits à Ker Lann. La carte est mise à jour à chaque nouvelle publication.
    Bon anniv Magali avec du retard.
    Profitez bien et continuez de nous faire vivre tous ces moments.
    @+
    Seb

    RépondreSupprimer
  18. Bravo, Bravissimo
    Merci de nous faire rêver, nous ne souffrons pas trop ni de l'altitude, ni du froid, cette semaine nous n'avions que 35° à St Brieuc.
    Nous avons du mal à imaginer que vous êtes à plus de 4200 m d'altitude et même si vous êtes, quelquefois aidés, il faut quand même le faire.
    Merci pour vos photos.
    Happy birthday to Magali, avec le décalage horaire...
    Un gros bravo aussi aux enfants, ils doivent pédaler avant de rêver et d'avoir la tête au dessus des nuages
    Grosses bises à tous les 4
    Nicole et Loïc

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires