MesCategories

lundi 8 août 2016

De Cuzco à Puno

Le Pérou sur un tandem, ça fait vieillir ....
Après 1000 kilomètres au Pérou, voici Anne-Lyse et Yvan sur le Pino!
Et oui, le Pèrou ça monte et pas qu'un p(n)eu. Les dernières nouvelles dataient de Cuzco, ville célèbre pour la vallée sacrée des Incas et le non moins fameux Matchu Picchu.
Nous avons prolongé notre séjour à Cuzco de quelques jours suite à l'hospitalisation de Magali pendant 24 heures pour se débarrasser d'un parasite ayant décidé de squatter ses intestins.
Après quelques jours de repos à l'auberge l'Estrellita, nous avons "fêté" dignement notre dernière soirée en bons bretons par un repas de crêpes. L'estrellita: une adresse incontournable à Cuzco!


Le lendemain matin, nous quittons l'auberge vers 11 heures, après 10 jours de repos un peu forcés pour prendre la direction du Lac Titicaca après une dernière photo en compagnie de nos amis. 400 kilomètres au programme avec un passage à 4300 mètres, rien que ça pour se remettre en jambes!
Photo souvenir avant le départ

Nous sommes super motivés avant de remonter sur les vélos, les premiers kilomètres sont faciles en descente depuis Cuzco, puis nous montons un premier petit col où nous déjeunons au pied de ruines incas.

Nous continuons l'ascension qui se fait en douceur et qui suit la ligne de chemin de fer Cuzco/Puno. La pente est plutôt douce et nous contemplons la vallée qui est plus ou moins cultivée. De nombreux oiseaux ou animaux profitent du rio présent pour se nourrir.

Nous bivouaquons dans des endroits assez différents, sur des terrains de foot, le long de voies de chemins de fer ... .Souvent auprès de villages où nous faisons la curiosité des habitants!

Passage de pont délicat!
Petit déjeuner frais mais ensoleillé


Après 3 jours de pédalage nous atteignons le col avant de redescendre et de continuer notre route vers Juliaca.


La vallée est ensuite assez désertique et les lignes droites parfois interminables, le vent nous est favorable et après plus de 90 kilomètres, il est temps de penser à s'arrêter. Nous quittons l'axe principal et décidons de planter la tente sur un coin d'herbe. Au moment de déballer la tente, nous préférons demander au fermier du coin si c'est possible. Après une discussion animée et dans un espagnol/ quechua limité, on nous refuse l'accès!
Nous décidons de demander à son voisin qui nous accepte de bon cœur. Il s'agit de Cornelio qui après nous avoir vu déballer notre tente, nous propose de dormir dans sa maison. Après une très courte hésitation nous acceptons sa proposition! 
Cornélio est un éleveur laitier, il habite seul sur ce haut plateau des Andes, il possède une quinzaine de vaches qu'il trait à la main matin et soir. Les enfants ont ainsi pu aider Cornèlio à sortir les veaux, à filtrer le lait et ainsi goûter ce lait tout frais.
Nous avons pu nous initier à la langue locale qui est le quechua et en échange les enfants lui ont appris à jouer au Uno!
Photo souvenir avec notre hôte, une fois de plus un homme au grand cœur!

Retour à la réalité pour un départ à 8 heures (pas de tente à plier!) et nous reprenons notre route pour Juliaca. A une dizaine de kilomètres de l'arrivée nous croisons un couple de cyclovoyageurs français au (très) long court. Il s'agit de Michel et Dominique, partis depuis 5 ans et qui viennent depuis quelques jours d'être Papy et Mamy. Nous les sentons plein d'énergie et surtout ils nous donnent de très bons conseils  pour la suite de notre aventure.

Michel et Dominique, 40000 kilomètres au compteur sur les routes du monde



Pour l'anecdote, il faut savoir que sur la route au Pérou, nous sommes souvent arrêtés par des Péruviens qui sont intrigués par ces drôles de "Gringos" qui voyagent avec de drôles de vélos. Au début nous voyons souvent un portable dépasser de la vitre passager du minibus pour la photo et souvent ce même minibus s'arrête 500 mètres plus loin et toute la famille descend pour La photo, on nous demande d'où nous venons et où nous allons. Tout le monde remonte alors dans le véhicule et continue la route à grands coups de klaxon!
Arrêt photo!
A Juliaca, nous retrouvons Giovanni, qui nous accueille dans son appartement. Giovanni accueille un nombre très important de cyclovoyageurs, il est situé sur un axe stratégique. Nous passons une agréable soirée en sa compagnie,  les enfants passent la soirée à jouer avec ses chiens dans la cours, une adresse de plus à retenir.
Giovanni offre aux enfants des petites marionnettes en laine que l'on met au bout des doigts, Anne-Lyse adore!
Le lendemain nous repartons à 5 car c'est samedi et Giovanni décide de nous accompagner sur une vingtaine de kilomètres, c'est l'occasion pour lui d'essayer le pino!
C'est bien aussi sans sacoches!
Au départ de chez Giovanni
Après 50 kilomètres nous apercevons le Lac Titicaca, nous avons la chance d'arriver au moment d'une fête locale très sympa. Nous nous y arrêtons une bonne heure avant de descendre sur Puno où nous allons organiser notre passage en Bolivie: bateau ou vélo?
Départ arrêté avec un tricycle motorisé

Défilé au Pérou

Lac Titicaca en vue

Une étape de plus de franchie































13 commentaires:

  1. Je trouve qu'Anne Lyse a pris un sacré coup de vieux sur la photo ;)

    RépondreSupprimer
  2. après mes propres vacances bcp moins mouvementés, je viens de consulté toutes les photos et commentaire depuis votre départ, quelle avanture!
    J'enai pris plein les yeux moi aussi.Seb Poirier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Seb, bonjour aux collègues de Chartres

      Supprimer
  3. Merci pour ces belles images et Bravo pour votre beau parcours ,vos rencontres sont enrichissantes...c'est votre souhait !!! Alors bonne route encore et plein de bises .Mamie MA

    RépondreSupprimer
  4. Ça y est, je me suis enfin mise à vous lire! C'est top je suis subjuguée pas ce que vous avez déjà accompli. Les enfants ont l'air au top. On les embrasse bien bien fort. Je suis partie la semaine dernière à vélo seule avec les enfants, une nouvelle expérience! Edern a fait ces premier Km seul! Jusqu'à 20 km avant de s'accrocher au followme! Pas mal a 4 ans! Bref, on va devoir repartir!!!!
    Cette fois ce sera nous qui viendrons prendre conseils auprès de votre équipée!
    Soyez fiers, soyez lents, n'oubliez pas le besoin d'insouciance de vos petiots et que le vents et vos cuisses vous portent encore très loin. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo Sylvie pour cette "sortie" avec les enfants. Je ne suis pas surpris par la "performance" d'Edern; il a été à la bonne école! On pense bien souvent à vous car on vous a aussi suivi ça ne fait pas bien longtemps!
      Bisous

      Supprimer
  5. Salut Félix c'est Raphael je te souhaite un bon tour du monde!! ��������
    Je passe de bonnes vacances et je pense bien à toi

    RépondreSupprimer
  6. Hello, j espère que toute la famille se porte bien, merci de nous faire rêver. Très belles photos. Bises

    RépondreSupprimer
  7. Coucou à vous quatre depuis la Vendée !
    Nous suivons vos pérégrinations avec beaucoup de délices et d'admirations.
    Bon courage à vous.
    Vincent A

    RépondreSupprimer
  8. Un p'tit bonjour de la tribu de Kerjean pres du chateau de Tonquedec :-p .
    Un grand soutien pour Mag et bravo pour cette aventure hors du commun et qui de ce fait nous transporte (c forcement plus facile pour nous vu de nos canapés)
    A plus
    Fred,Sof,Mel,Manon

    RépondreSupprimer
  9. Super vos rencontres et vos coups de pédales !
    Félicitations, continuez à votre rythme, on est fan de suivre votre voyage.
    On espère que vous en profitez bien tous les 4.
    Bonne pédalade.
    Gilles, Emmanuelle, Clara, Ambre Marchault

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour a tous . Merci pour vos récits et photos toujours passionnant.
    Hervé Marko

    RépondreSupprimer
  11. BRAVO pour ce périple hors du commun, pour vous et les enfants. Merci de nous faire partager votre voyage avec vos très jolies photos et vos commentaires. bises à vous quatre. Geneviève et Jean - BAINS SUR OUST.

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires